° LA CONTREBASSE

Ouverture :f/2.2
Focale :50mm
ISO :800
Shutter:1/0 sec.
Appareil photo :Canon EOS 400D DIGITAL

Prochaines représentations :

MARDI 5 OCTOBRE 2010 à 20h30 au Petit Théâtre de la Bouloie à BESANCON

JEUDI 7 OCTOBRE 2010 à 20h30 au Théâtre de la Petite Montagne à BIO LOPIN


« LA CONTREBASSE EST LE CENTRE DE L’ORCHESTRE » scande le contrebassiste ;  c’est peut-être vrai… mais on n’y croit pas.. lui non plus.

Que se passe-t-il quand on ne croit plus en ses propres mots? Que se passe-t-il quand on se met face à sa vie, à son public, et qu’on constate le vide et le non-sens de son existence ? Est-ce la fin?

Heureusement, l’homme n’est pas une machine, il n’obéit pas seulement aux lois de la raison. Il peut lui plaire au contraire de déraisonner.  Alors le contrebassiste va déraisonner, va jouer avec nous.

Imaginez que le personnage qui voulait parler de l’instrument dévie, dérive et improvise. Imaginez maintenant que le comédien lui-même improvise à travers le délire du contrebassiste.

Voilà notre défi !

A travers une pièce écrite, on se libère de directives scéniques qui tendent à nous enfermer dans un traintrain théâtral. On est jamais installé, jamais dans le confort.  Le public n’est plus simple spectateur, il devient confident, témoin et complice, entraîné dans un monde où tout peut arriver.

Ainsi, libre à l’acteur de quitter le texte, de laisser la scène pour parler au public, de démonter le décor, de danser, de chanter, de se costumer, de nous emmener dans son imaginaire. Le personnage passe au crible tout ce qui l’entoure :  sa voisine, sa famille, Wagner, les psychiatres, la femme qu’il aime, la société, l’histoire, le public et bien sûr son éternelle partenaire, symbole de sa vie et de ses limites : sa contrebasse !

«  Qu’est-ce qu’une scène? – Tu vois bien… C’est un endroit où on joue à jouer pour de vrai. On joue la comédie. » (Pirandello)

avec : Gilles Hoyer / mise en scène : Vincent Marguet

.

.

.

Les premières réactions de spectateurs (tirées du site billetreduc.com):

-Au-delà du texte10/10
Gilles Hoyer s’approprie, revisite et possède ici une pièce désormais culte. Etre habité par ce personnage de contrebassiste comme il l’est de bout en bout nécessite non seulement un immense talent, mais aussi de l’audace et un peu de cette folie dont sont emprunts les grands comédiens. J’ai ri comme on ne peut s’empêcher de rire de soi-même, j’ai été gêné devant le malaise que véhicule cet homme, j’ai été ému, presque pris au dépourvu, à chaudes larmes, par l’humanité qui se dégage de ce personnage et de son interprète. Un très grand moment de théâtre que je recommande vivement!

-Surprenant9/10
Un acteur exceptionnel qui nous emmène dès les premières secondes dans son univers! Il nous fait passer du rire aux larmes en représentant avec douleur et dérision les angoisses de la vie humaine… Magnifique! Bravo!

-Spectacle magnifique
Le texte est évidemment très beau et très émouvant mais l’interprétation de l’acteur est extraordinaire. Il vit les mots et nous pousse dans une foison de sentiments, d’un rire franc à une tristesse immense. Bravo l’artiste !

-Extraordinaire !10/10
Je suis allée voir ce spectacle dimanche après midi et j’ai passé un moment merveilleux. Gilles Hoyer est un acteur fantastique qui nous fait passer du rire à l’émotion en un clin d’oeil. Il « vit » la pièce d’une manière incroyable et dégage une puissance et une humanité magnifique.La mise en scène est parfaite, le lieu adapté pour ce genre de spectacle. Merci pour ce moment intense !

-époustouflant !
Je m’y suis rendu par hasard, je ne suis pas spécialement mélomane et pourtant j’ai été époustouflée, ébranlée par ce contre-bassiste. Deux jours plus tard mes pensées sont encore habitées par ce spectacle. BRAVO. C’est trop rare pour passer à coté !

-Ca décoiffe!8/10
Voyage dans le monde d’un homme tel que vous et moi, mais qui lui n’hésite pas à foutre à poils et aux yeux de tous, ses fantasmes et révoltes les plus profondes. Alors, on se laisse partir et on entre dans un univers beau et qui ne triche pas comme la grande musique, inquiétant mais drôle et décapant comme la folie. Dans son délire, l’artiste nous offre avec la plus grande générosité toute une palette des personnages des plus hétéroclites. Ce contrebassiste, c’est une tempête qui déferle sur scène et qui nous emmène loin, très loin de notre quotidien, tel un livre de contes pour adultes légèrement azimutés. C’est dur, mais ça fait du bien, comme une thérapie, mais sur la scène d’un théâtre.

Bilan9/10
Génial, Extraordinaire, Déjanté… Les compliments fusent, à l’instar de la performance du comédien. Une très belle surprise.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :